VMC double flux : fonctionnement, avantages, inconvénients et coût.

Vous avez l’intention de mettre une VMC double flux dans votre maison ? Découvrez ce qu’il faut savoir à propos du fonctionnement, des avantages et des inconvénients associés à cette technologie. Nous vous expliquerons également le coût approximatif pour l’installation et les frais de maintenance.

Comprendre le fonctionnement et les avantages.

Qu’est-ce qu’une VMC double flux ? Explication du principe de fonctionnement.

Les systèmes de ventilation mécanique contrôlée (VMC) sont conçus pour améliorer le confort et l’efficacité énergétique des bâtiments. Dans cet article, nous allons nous concentrer sur les VMC double flux, qui se distinguent par la façon dont elles fonctionnent et leurs avantages par rapport aux autres types de VMC. Une VMC double flux est un système de ventilation à débit constant qui utilise une source d’air extérieur et un circuit d’extraction intérieur distincts. Lorsque le ventilateur est en marche, il aspire l’air vicié entrant depuis l’intérieur du bâtiment via le circuit d’extraction et rejette celui-ci vers l’extérieur tout en aspirant simultanément de l’air frais depuis l’extérieur au travers du filtre située sur la face externe du ventilateur. Cet air frais peut ensuite être distribués à chaque pièce grâce à un réseau de conduits ou diffusés directement avec des bouches murales ou encastrées permettant ainsi une meilleure distribution uniforme des particules fines / gaz contenus dans ce courant d’air. L’un des principaux avantages liés à cette technologie est que les performances thermiques sont supérieures comparée aux autres types de VMC car elle permet une ventilation continue sans consommer trop d’energie puisqu’elle ne chauffe pas ni ne refroidit activement son air extère – contrairement aux autres alternatives – ce qui signifie quelle profite pleinement des conditions climatiques naturelles existantes afin maximiser son rendement global en matière énergétique .

Les principaux composants d’une VMC double flux.

Les propriétaires de maisons modernes cherchent à économiser de l’argent sur leurs factures d’énergie et à améliorer la qualité de l’air intérieur. Une bonne solution est une VMC double flux. Mais quels sont les composants principaux d’une VMC double flux ? Dans cet article, nous allons vous expliquer comment fonctionne une VMC double flux et ce qui compose chaque type. Tout d’abord, un système de ventilation mécanique contrôlée (VMC) se compose généralement d’un ou plusieurs ventilateurs qui fournissent un débit constant pour assurer le renouvellement régulier des airs usés par l’extraction des polluants vers l’extérieur. La quantité d’air extraite peut être modulée en fonction du besoin en air neuf afin de maintenir une atmosphère agréable chez soi tout en limitant la consommation énergétique inutile liée aux courants d’air froids ou chauds.

Une VMC double flux possède les mêmes composants qu’une VMC simple flux, mais elle présente certains avantages supplémentaires grâce à son système innovant basé sur le principe du transfert thermique entre les entrées et sorties d’air frais et usagés :

  • Un caisson sceller comprenant un ou plusieurs groupe(s) motoventilateur(s).

Comment choisir une VMC double flux adaptée à votre habitation ?

Les VMC double flux (Ventilation Mécanique Contrôlée) sont des systèmes de ventilation très performants qui permettent d’extraire l’air vicié intérieur et d’en introduire un air plus frais. Ces systèmes sont particulièrement recommandés pour les habitats à haute performance énergétique, car ils peuvent réaliser jusqu’à 90% d’économie sur la consommation énergétique. Mais comment choisir une VMC double flux adaptée à votre habitation ? Tout d’abord, vous devez prendre en compte le nombre de pièces que vous souhaitez ventiler ainsi que la taille des pièces. La puissance du moteur est donc un critère important pour assurer un bon fonctionnement et une grande efficacité. Il est préférable de faire appel à un professionnel spécialiste qui saura déterminer le type et la puissance adéquate selon votre projet. Ensuite, il existe différentes sortes de VMC double flux : traditionnelles ou hygroréglables, plus compliquant à installer mais offrant une meilleure performance en matière d’efficacité énergétique et confort acoustique. Dans ce cas-ci, il est conseillé encore une fois, de faire appel à un professionnel qualifié afin qu’il vous aide à choisir celle qui convient le mieux aux besoins de votre habitat et son installation correctement effectuée garantira par ailleurs sa longue durée utile. Enfin, il ne faut pas oublier que lorsque vous installez une VMC double flux chez vous , elle doit être entretenue régulièrement pour maintenir son rendement optimal (une inspection annuelle suffit).

LIRE AUSSI  Comment trouver le bon abattant WC ?

Quels sont les inconvénients ?

Les inconvénients de la VMC double flux : un aperçu.

Les maisons modernes sont constamment à la recherche de moyens pour améliorer leur performance énergétique, et une option populaire est l’installation d’une VMC double flux. La ventilation mécanique contrôlée (VMC) double flux permet aux utilisateurs de réguler le débit d’air entrant et sortant des pièces, ce qui contribue à maintenir un environnement intérieur plus frais et plus confortable tout en limitant les coûts liés à la climatisation. Cependant, il existe quelques inconvénients dont vous devriez prendre connaissance avant de faire votre choix. Tout d’abord, bien que les systèmes VMC double flux soient généralement moins chers à installer que les systèmes conventionnels, ils peuvent être beaucoup plus coûteux sur le long terme. Les filtres doivent être remplacés régulièrement afin de conserver l’efficacité du système et cela peut représenter un coût important. De plus, certaines personnes ont rapporté des problèmes avec l’humidité due au fait que la VMC ne fournit pas suffisamment d’air extérieur pour assurer une bonne circulation entre l’intérieur et l’extérieur. En outre, certains propriétaires se sont plaint du niveau sonore produit par certains systèmes VMC double flux pouvant perturber le sommeil ou provoquer des maux de tête chez certaines personnes sensibles au bruit. Si votre maison a été correctement isolée acoustiquement ou si vous optez pour un modèle silencieux haut de gamme offrant une isolation phonique supplémentaire, alors il est probable que vous ne rencontrez pas ce type de problème particulier.

Les principaux problèmes liés à l’installation d’une VMC double flux.

Depuis quelques années, les systèmes de ventilation mécanique contrôlée double flux sont de plus en plus populaires. Ils permettent d’améliorer la qualité de l’air intérieur et le confort thermique des bâtiments tout en réduisant considérablement la consommation énergétique. Malgré ces avantages indéniables, il est important de souligner que l’installation d’une VMC double flux n’est pas chose aisée. Dans cet article, nous aborderons les principaux problèmes liés à son installation et à sa gestion correcte. Tout d’abord, il est essentiel pour installer une VMC double flux que l’espace disponible soit suffisant : un grand espace doit être prêt pour accueillir le ventilateur principal et ses accessoires (conduits d’arrivée et départ). Un occupant peut se retrouver coincer entre les conduits ou ne pas pouvoir utiliser certains meubles si ceux-ci empiètent sur l’espace vital du dispositif. De plus, un bon dimensionnement des différents composants est indispensable afin d’assurer une bonne circulation de l’air à travers le système sans trop forcer le moteur du ventilateur : il faut trouver un compromis entre pression positive et pression nulle afin garantir une efficacité optimale tout au long du cycle opératoire du dispositif. Il faudra donc prendre en compte chaque pièce individuellement pour assurer une performance adéquate selon sa taille et son usage futur par exemple.

Comment éviter les risques associés à une installation mal faite ?

Lors de l’installation d’une VMC double flux, il est important de bien comprendre les risques associés à une mauvaise installation et comment les éviter. Une VMC double flux permet aux occupants d’un immeuble ou d’une maison de bénéficier d’un air intérieur sain, en fournissant un renouvellement constant et contrôlé des airs entrant et sortant. Si elle n’est pas correctement installée, cependant, elle peut présenter certains dangers pour la santé des résidents. Le premier danger concerne le débit insuffisant ou irrégulier du système. Lorsqu’il y a trop peu de ventilation, l’air ambiant contient plus de polluants tels que la fumée, les produits chimiques et autres substances nocives qui peuvent causer des problèmes respiratoires graves chez les occupants exposés à long terme.

Pour éviter ce genre de situation imprévisible, il est conseillé à tous ceux qui souhaitent installer une VMC double flux soit :

  • De faire appel à un professionnel qualifié afin qu’il puisse vérifier si le débit adéquat est atteint au moment de l’installation ; -Ou encore optez pour une solution plus simple comme un testeur automatique qui mesurera le débit réel du système pendant son utilisation normale (par exemple après 1 heure). Un second danger lié au mauvais positionnement des bouches extracrétives par rapport aux bouches intramurales provoque une usure prématurée du matériel due aux fuites thermiques non compensables par le système naturellement mis en place par celui-ci.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *